Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Opération en Syrie  < Briefings sur réfugies  < Voir le détail

17.05.2019 (11:00)

Bulletin d'information du Centre pour la réconciliation des belligérants et le contrôle du déplacement des réfugiés (17 mai 2019)

Retour des réfugiés du territoire des États étrangers

En 24 heures, 955 personnes sont rentrées en République arabe syrienne depuis le territoire d'États étrangers, dont 398 réfugiés du Liban par les points de contrôle Jadeet-Yabus et Tell-Kalah (120 femmes et 203 enfants). Par le point de contrôle "Nasib" - 557 citoyens syriens (femmes - 167, enfants - 284).

Au total, depuis le 18 juillet 2018, 225 804 personnes sont rentrées du territoire d'États étrangers, notamment:

du Liban:  78 866, par les points de contrôle Jadeet-Yabus - 47 002, Tel-Kallah - 24 830, El-Dabusia - 1 834, El-Kusair - 854, Zemrani - 4 346.

de Jordanie par le point de contrôle "Nasib" - 146 938 personnes (femmes - 44 110, enfants, 74 927).

Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, au 1janvier 2019 on comptait 6 659 752 réfugiés syriens officiellement enregistrés sur les territoires de 45 États, dont 1 997 926 femmes et 3 396 474 enfants.

45 ambassades russes dans les pays étrangers, où les réfugiés syriens se trouvent, 30 pays (Turquie, Liban, Allemagne, Jordanie, Iraq, Égypte, Pays-Bas, Autriche, Denmark, Grèce,  Suisse, Chypre, Belgique, Roumanie, Italie, Espagne, Irlande, Malte, Pologne, Bosnie-Herzégovine, Luxembourg, Islande, Croatie, Slovénie, Hongrie, Slovaquie, République Tchèque, Lettonie, Bulgarie, Argentine) ont confirmé les données quantitatives du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, en ce qui concerne la présence dans ces pays des citoyens syriens.

6 330 204 syriennes se trouves sur les territoires de ces pays. (Turquie - 3 621 330, Liban - 944 613, Jordanie - 660 393, Allemagne - 534 011, Iraq - 253 672, Égypte - 132 281, Pays-Bas - 74 998, Autriche - 42 505, Danemark - 17 995, Grèce - 13 139, Suisse - 6 702, Chypre - 5 899, Belgique - 3 982, Italie - 3 836, Roumanie - 3 101, Espagne - 2 352, Irlande - 1 729, Argentine - 1 496, Malte - 1 289, Bosnie-Herzégovine - 1 630, Pologne - 1 069, Luxembourg - 663, Croatie - 530, Slovénie - 460, Islande - 197, Bulgarie - 180, Hongrie - 51, Slovaquie - 43, République tchèque - 39, Lettonie - 19).

1 712 264 syriens ont exprimé le désir de retourner dans leur pays d'origine. (Liban - 889 031, Turquie - 297 342, Allemagne - 174 897, Jordanie - 149 268, Iraq - 101 233, Égypte - 99 834, Danemark - 412, Brésil - 149, Autriche – 68, Argentine - 30).

Au total, depuis le 30 septembre 2015,  455 084 réfugiés sont retournés dans leurs foyers en République arabe syrienne (136 288 femmes et 231  502 enfants).

Actuellement, 12 points de contrôle sont déployés et fonctionnent 24 heures par jour:

à la frontière syro-libanaise - cinq points de contrôle (Zemrani, Jadeet-Yabus (Zebedani), El-Dabusia (El-Arida), Tell-Kalah, Al-Qusayr (Kusayr));

à la frontière syro-jordanienne - un point de contrôle (Nasib);

sur le territoire de Syrie -trois ("Abu al-Dukhur", "Salkhiyah", "Dzhleb");

un point de contrôle aérien (Duvali);

un point de contrôle maritime (Banias).

Les dirigeants syriens prennent des mesures actives pour accroître l'efficacité du processus de retour des réfugiés syriens du territoire des États étrangers.

Déplacement à l'intérieur du pays

11 Syriens ont retourné aux lieus de résidence:

dans la Ghouta orientale  - 11 (femmes - 7, enfants - 2). Au total, depuis le 30 septembre 2015 -  141 992 personnes (femmes- 42 980, enfants- 70 152);

par le point de contrôle "Salkhiyah" (province Deir-ez-Zor) le passage des réfugiés n'a pas été effectué. Depuis le 25 août 2018, 41 023 sont revenues (femmes - 14 100, enfants - 18 767), 2 410 unités d'équipement et 2 299 têtes de bétail.

par le poste de contrôle Dzhleb (province Homs), le retrait des réfugiés n'a pas été effectué. Du 19 février 2019, 15 575 personnes (femmes - 4 253, enfants - 7 790), 930 unités et 4 331 têtes de bétail ont été élevées.

La sortie des réfugiés du camp al-Rukban n'a pas été effectuée. Depuis le 23 mars 2019, 12 759 personnes et 522 unités d'équipement ont quitté le camp (femmes - 3 582, enfants - 6 535).

Le retrait des civils de la zone de désescalade d'Idlib n'a pas été effectué. Au total, depuis le 4 mars 2018, 44 736 personnes (femmes - 14 413, enfants - 20 398), 4 751 unités d'équipement et 54 841 têtes de bétail ont quitté cette zone.

Au total, depuis le 30 septembre 2015, 1 298 125 personnes déplacées (391 825 femmes, 657 346 enfants) sont rentrées sur le territoire syrien et, depuis le 1 janvier 2018, 29 529 personnes sont rentrées (femmes - 9 266, enfants - 13 580).

Villes et localités, prêts à accueillir des réfugiés

1 502 650 places dans 413 villes ont été préparées pour accueillir et héberger les réfugiés.

Restauration de l’infrastructure

En 24 heures, on a restauré: deux bâtiments résidentiels (Creia (province Essaouida) - l'un, ET-TABIA (province Deir Ez-Zor) - un), une crèche à DOUMA (province Damas) et une boulangerie à MAHARDA (province Hama).

L'état de l'infrastructure, les installations importantes sociales, la disponibilité des matériaux de construction et des matériaux dans les établissements à MAARRIN-EL-JEBEL (province Hama) et ABU-KEMAL (province Deir-Ez-Zor). Pour améliorer les conditions de vie des citoyens syriens, restaurer les infrastructures sociales il est nécessaire de livrer :

Maarrin El Jebel - excavatrice, grue de camion, camion à benne basculante, 16 fenêtres, 11 mètres cubes de brique, 10 mètres cubes de ciment, 800 kg de matériaux de finition, 7 tonnes de matériel de construction, 700 mètres de conduites d'eau, 1 100 mètres de câble électrique pour la restauration de cinq bâtiments d'habitation, sous-station de boulangerie;

ABU-KEMAL - benne basculante, excavatrice, 24 fenêtres, 10 mètres cubes de brique, 8 mètres cubes de ciment, 1 100 kg de matériaux de finition, 800 mètres de conduites d'eau, 500 mètres de câble électrique, 8 tonnes de ferrures pour la restauration de cinq maisons et écoles ;

Les chefs des organes d'autonomie locale ont préparé des demandes auprès du ministère des Travaux publics et du Logement pour recevoir des matériaux de construction destinés à la restauration d'installations importantes sur le plan social.

Au total depuis le 18 juillet 2018 sur le territoire de la République arabe syrienne:

853 établissements d'enseignement (par jour - 1) et 165 établissements médicaux ont été restaurés;

on a restauré 5 ponts automobiles et 1 043.4 km (pour les jours de 0.3 km) d'autoroutes;

964.6 km (par jour - 0.2 km) de lignes électriques ont été posés;

on a mis en service 142 (par jour - 1) installations d'approvisionnement en eau, 192 boulangeries, 639 sous-stations électriques, 14 305 entreprises industrielles.

Actuellement, dans les provinces Alep, Damas, Deir ez Zor, Lattaquié, Hama, Homs, Daraa, al-Suwayda, al-Quneitra on a reconstruit et réparé 2 451 bâtiments résidentiels, 220 écoles, 168 établissements préscolaires, 204 établissements médicaux, 198 boulangeries, 206 postes électriques, 247 stations de pompage d’eau et 93 bâtiments religieux.

Aide humanitaire à la population syrienne

Au total, 2 115 actions humanitaires ont été organisées et conduites. Au total, 3 370.86 tonnes de nourriture, d’eau en bouteille et de produits de première nécessité ont été livrées et distribuées aux citoyens syriens.

Dans la ville al-Salhiyah de la province Deir ez-Zor, les médecins ont rendu l'aide médicale aux 7 personnes, y compris 4 enfants.

Au total, les médecins militaires russes ont fourni des soins médicaux à 105 066 résidents du pays.

Déminage

Les unités de génie des Forces armées de la République arabe syrienne ont effectué des opérations de déminage dans la région et les installations à Jasim, El-Harra, Kafar-Shams, Anhul (province Daraa), Duma (province Damas).

On a déminé 2.2 hectares de territoire. On a détecté et détruit 71 explosifs.

Au total, on a déminé: 2 130.3 hectares de terrain, 3 317 bâtiments, 273.4 km de routes.  On a détecté et détruit 21 541 explosifs et 5 388 engins explosifs improvisés.

Accueil des réfugiés

Dans les provinces Alep, Damas et Hama, un programme d'État est en cours de mise en œuvre pour restaurer les colonies de peuplement sur le territoire libéré des militants. Le programme comprend trois étapes: préparation des infrastructures (approvisionnement en eau, électrification), assistance ciblée à la population, retour des résidents dans leurs lieux de résidence permanents.

Les Comités de réconciliation nationale, créés dans les provinces et les grandes villes (sous la direction des administrations, de la police, des cheiks, des représentants des organisations publiques et de l'opposition), poursuivent les négociations sur l'adhésion au régime de la cessation des hostilités, le transfert volontaire aux côtés du gouvernement et la reddition des armes.

Le Comité interministériel de coordination de la République arabe syrienne sur le retour des réfugiés sous la direction du Ministre des affaires locales et l'écologie H.Mahluf, des activités sociales et économiques sont menées pour activer le processus de restauration des infrastructures du pays, toutes les mesures nécessaires sont prises pour renvoyer les réfugiés de l'étranger et les personnes déplacées dans leurs lieux de résidence permanents.

L'hôpital universitaire d'obstétrique et de gynécologie Damas a rétabli le travail des unités de soins intensifs et de chirurgie générique. Le budget a permis d'acheter du matériel et des médicaments.

La Caisse nationale d'assistance sociale pour la Syrie a commencé à fournir une allocation mensuelle de 80 dollars aux soldats démobilisés ayant servi dans les rangs des forces armées syriennes pendant plus de cinq ans ou ayant été blessés lors des combats.

Les responsables du Centre russe pour la réconciliation des parties adverses ont tenu trois réunions de travail:

à Damas avec le chef du département des soldats morts sur l'assistance humanitaire;

à Damas avec le président du comité de stabilisation de la lutte contre le terrorisme des provinces du sud de la RAS;

à Alep avec l'administration municipale pour assurer la sécurité des soldats des forces armées de la Fédération de Russie et de la population civile lors d'événements humanitaires et caritatifs.

Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node3 isCompatibilityMode=false