Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Opération en Syrie  < Actualités  < En détail

14.04.2019 (11:00)

Bulletin d'information du Centre pour la réconciliation des belligérants et le contrôle du déplacement des réfugiés (le 14 avril 2019)

Retour des réfugiés du territoire des États étrangers

En 24 heures, 1 320 personnes sont rentrées en République arabe syrienne depuis le territoire d'États étrangers, dont 279 réfugiés du Liban par les points de contrôle Jadeet-Yabus et Tell-Kalah (84 femmes et 142 enfants).

Par le point de contrôle "Nasib" - 1 041 citoyens syriens (femmes - 312, enfants - 531).

Au total, depuis le 18 juillet 2018, 189 525 personnes sont rentrées du territoire d'États étrangers, notamment: du Liban: 67 232, par les points de contrôle Jadeet-Yabus - 40 021, TelKallah - 20 177, El-Dabusia - 1 834, El-Kusair - 854, Zemrani - 4 346. de Jordanie par le point de contrôle "Nasib" - 122 293 personnes (femmes - 36 714 enfants- 62 358).

Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, au 1 décembre 2018, on comptait 6 696 131 réfugiés syriens officiellement enregistrés sur les territoires de 45 États, dont 2 008 839 femmes et 3 415 027 enfants.

45 ambassades russes dans les pays étrangers, où les réfugiés syriens se trouvent, 30 pays (Turquie, Liban, Allemagne, Jordanie, Iraq, Égypte, Pays-Bas, Autriche, Denmark, Grèce, Suisse, Chypre, Belgique, Roumanie, Italie, Espagne, Irlande, Malte, Pologne, Bosnie-Herzégovine, Luxembourg, Islande, Croatie, Slovénie, Hongrie, Slovaquie, République Tchèque, Lettonie, Bulgarie, Argentine) ont confirmé les données quantitatives du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, en ce qui concerne la présence dans ces pays des citoyens syriens. 6 366 583 syriennes se trouves sur les territoires de ces pays.

(Turquie - 3 646 889, Liban - 946 291, Jordanie - 670 238, Allemagne - 534 011, Iraq - 253 085, Égypte - 132 165, Pays-Bas - 74 998, Autriche - 42 505, Danemark - 17 995, Grèce - 13 139, Suisse - 6 702, Chypre - 5 899, Belgique - 3 982, Italie - 3 836, Roumanie - 3 101, Espagne - 2 352, Irlande - 1 729, Argentine - 1 496, Malte - 1 289, Bosnie-Herzégovine - 1 630, Pologne - 1 069, Luxembourg - 663, Croatie - 530, Slovénie - 460, Islande - 197, Bulgarie - 180, Hongrie - 51, Slovaquie - 43, République tchèque - 39, Lettonie - 19). 2 1 712 264 syriens ont exprimé le désir de retourner dans leur pays d'origine. (Liban - 889 031, Turquie - 297 342, Allemagne - 174 897, Jordanie - 149 268, Iraq - 101 233, Égypte - 99 834, Danemark - 412, Brésil - 149, Autriche – 68, Argentine - 30).

Au total, depuisle 30 septembre 2015, 418 805 réfugiéssont retournés dans leurs foyers en République arabe syrienne (125 685 femmes et 213 488 enfants). Actuellement, 11 points de contrôle sont déployés et fonctionnent 24 heures par jour: à la frontière syro-libanaise - cinq points de contrôle (Zemrani, JadeetYabus (Zebedani), El-Dabusia (El-Arida), Tell-Kalah, Al-Qusayr (Kusayr)); à la frontière syro-jordanienne - un point de contrôle (Nasib); sur le territoire de Syrie -trois ("Abu al-Dukhur", "Salkhiyah", "Dzhleb"); un point de contrôle aérien (Duvali); un point de contrôle maritime (Banias).

Les dirigeants syriens prennent des mesures actives pour accroître l'efficacité du processus de retour des réfugiés syriens du territoire des États étrangers.

Déplacement à l'intérieur du pays

1 447 Syriens ont retourné aux lieus de résidence: dans la Ghouta orientale - 19 (femmes - 8, enfants - 7). Au total, depuis le 30 septembre 2015 - 141 599 personnes (femmes - 42 841, enfants - 70 020); par le point de contrôle "Salkhiyah" (province Deir-ez-Zor) aux lieux de résidence permanente a rendu 17 personnes (femmes - 4, enfants - 11) et trois unités d'équipement. Depuis le 25 août 2018, 40 807 sont revenues (femmes - 14 043, enfants - 18 644), 2 375 unités d'équipement et 2 299 têtes de bétail.

1 411 personnes sont rentrées chez elles par le poste de contrôle de Jleb (province Homs) (femmes - 410, enfants - 778), 42 unités équipement et 16 têtes de bétail ont été élevées.

Du 19 février 2019, 5 964 personnes (femmes - 1 541, enfants - 2 963), 417 unités et 3 614 têtes de bétail ont été élevées.

1 358 personnes sont revenues du camp al-Rukban. (femmes - 396, enfants - 757), 35 unités d'équipement ont été élevées.

Depuis le 23 mars 3 2019, 3 642 personnes et 120 unités d'équipement ont quitté le camp (femmes - 976, enfants - 1 899).

Le retrait des civils de la zone de désescalade d'Idlib n'a pas été effectué. Au total, depuis le 4 mars 2018, 44 736 personnes (femmes - 14 413, enfants - 20 398), 4 751 unités d'équipement et 54 841 têtes de bétail ont quitté cette zone.

Au total, depuis le 30 septembre 2015, 1 287 894 personnes déplacées (388 909 femmes, 652 260 enfants)sont rentréessur le territoire syrien et, depuis le 1 janvier 2018, 19 298 personnes sont rentrées (femmes - 6 350, enfants - 8 494).

Villes et localités, prêts à accueillir des réfugiés

1 502 650 places dans 413 villes ont été préparées pour accueillir et héberger les réfugiés.

Restauration de l’infrastructure

En 24 heures, on a restauré: sept bâtiments résidentiels (El Basiri (province Homs) - deux, Mahardeh (province Hama) - un, Jerud (province Damas) - un, Jebab (province de Deraa) - trois) et un jardin d'enfants à Zamalka (province Damas).

On a défini le nombre des travaux pour la restauration d'installations socialement significatives et la disponibilité de matériaux de construction à Smah (province Hama) et Kseyba (province al-Quneitra).

Pour améliorer les conditions de vie des citoyens syriens, restaurer les infrastructures sociales il est nécessaire de livrer : Smah - benne basculante, excavatrice, 24 fenêtres, 10 mètres cubes de brique, 8 mètres cubes de ciment, 1 100 kg de matériaux de finition, 800 mètres de conduites d'eau, 500 mètres de câble électrique, 8 tonnes de ferrures pour la restauration de cinq maisons et écoles ; Kseyba - camion benne, camion-grue, 20 fenêtres, 9 mètres cubes de brique, 10 mètres cubes de ciment, 550 kg de matériaux de finition, 6 tonnes de matériel de construction, 650 m de conduites d'eau, 750 m de câble électrique pour restaurer la boulangerie et quatre bâtiments résidentiels.

Les chefs des organes d'autonomie locale ont préparé des demandes auprès du ministère des Travaux publics et du Logement pour recevoir 4 des matériaux de construction destinés à la restauration d'installations importantes sur le plan social.

Au total depuis le 18 juillet 2018 sur le territoire de la République arabe syrienne: 844 établissements d'enseignement (par jour - 1) et 156 établissements médicaux ont été restaurés; on a restauré 5 ponts automobiles et 1 031.4 km (pour les jours de 0.3 km) d'autoroutes; 952.5 km (par jour - 0.3 km) de lignes électriques ont été posés; on a mis en service 136 installations d'approvisionnement en eau, 177 boulangeries, 626 sous-stations électriques, 14 265 entreprises industrielles.

Actuellement, dans les provinces Alep, Damas, Deir ez Zor, Lattaquié, Hama, Homs, Daraa, al-Suwayda, al-Quneitra on a reconstruit et réparé 2 380 bâtiments résidentiels, 214 écoles, 171 établissements préscolaires, 201 établissements médicaux, 200 boulangeries, 205 postes électriques, 248 stations de pompage d'eau et 93 lieux de culte.

Aide humanitaire à la population syrienne

Au total, 2 096 actions humanitaires ont été organisées et conduites. Au total, 3 333.78 tonnes de nourriture, d’eau en bouteille et de produits de première nécessité ont été livrées et distribuées aux citoyens syriens. Au total, les médecins militaires russes ont fourni des soins médicaux à 104 914 résidents du pays.

Déminage

Les unités de génie des Forces armées de la République arabe syrienne ont effectué des opérations de déminage dans la région et les installations à Jasim, El-Harra, Kafar-Shams, Anhul (province Daraa), Duma (province Damas). On a déminé 3.3 hectares de territoire.

On a détecté et détruit 26 explosifs. Au total, on a déminé: 2 048.4 hectares de terrain, 3 317 bâtiments, 273.4 km de routes. On a détecté et détruit 20 226 explosifs et 5 388 engins explosifs improvisés.

Accueil des réfugiés

Dans les provinces Alep, Damas et Hama, un programme d'État est en cours de mise en œuvre pour restaurer les colonies de peuplement sur le territoire libéré des militants.

Le programme comprend trois étapes: préparation des infrastructures (approvisionnement en eau, électrification), assistance ciblée à la population, retour des résidents dans leurs lieux de résidence permanents.

Les Comités de réconciliation nationale, créés dans les provinces et les grandes villes (sous la direction des administrations, de la police, des cheiks, des représentants des organisations publiques et de l'opposition), poursuivent les négociations sur l'adhésion au régime de la cessation des hostilités, le transfert volontaire aux côtés du gouvernement et la reddition des armes.

Le Comité interministériel de coordination de la République arabe syrienne sur le retour des réfugiés sous la direction du Ministre des affaires locales et l'écologie H.Mahluf, des activités sociales et économiques sont menées pour activer le processus de restauration des infrastructures du pays, toutes les mesures nécessaires sont prises pour renvoyer les réfugiés de l'étranger et les personnes déplacées dans leurs lieux de résidence permanents.

La province Alep travaille activement à la restauration du système d'approvisionnement en eau potable dans les zones libérées des terroristes. Le 11 avril, une nouvelle station de pompage d'une capacité de 600 000 mètres cubes a été mise en service dans le centre administratif.

Un projet est en cours de réalisation pour réparer le pipeline détruit par les militants et les stations de pompage de l'Euphrate à Alep, d'une valeur de 9.2 millions de dollars.

Les responsables du Centre russe pour la réconciliation des parties adverses ont tenu trois réunions de travail: à Damas, avec un représentant du ministère des Affaires sociales, sur le retrait des réfugiés du camp al-Rukban; à Hama, avec le directeur du Département des affaires techniques sur la procédure à suivre pour assurer la communication et l’approvisionnement en eau potable dans les zones reculées; à Hatlah (province Deir-ez-Zor) avec des représentants d'organismes autonomes des villes de la province concernant la clarification des listes d'objets d'infrastructure socialement importants faisant l'objet d'une restauration primaire.

1 2 3 4 5
-Not voted-
Estimer l’information sur cette page
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node1 isCompatibilityMode=false