Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Opération en Syrie  < Actualités  < En détail

27.12.2018 (14:00)

Syrie renaît: plus de 300 000 citoyens rentrent chez eux au cours de l'année

Réunion commune élargie des quartiers généraux de coordination interministériels de la Russie et de la Syrie pour le retour des réfugiés sur le territoire de la république a eu lieu à Moscou

Rapport du Chef du Centre national de direction de la défense de la Fédération de Russie, colonel-général, Mikhail Mizintsev

Nous tenons aujourd’hui une dernière réunion commune des quartiers généraux de coordination interministériels de la Russie et de la Syrie avant le Nouvel an,

Étant au seuil de la nouvelle année, nous comprenons bien que c’est également le début de la prochaine grande et difficile étape de notre coopération. Il faudra beaucoup de force, de patience et, bien sûr, de ressources pour atteindre un objectif important: la revitalisation de la Syrie.

À ce jour, le flux de Syriens retournant sur le territoire syrien a considérablement augmenté. 1 574 176 citoyens syriens sont déjà rentrés chez eux, dont 1 266 803 personnes déplacées et 307 373 réfugiés de l'étranger.

Depuis le début de l'année, 313 555 citoyens syriens sont retournés dans leurs lieux de résidence d'avant la guerre, dont 183 663 personnes originaires de diverses régions du pays et 129 892 des territoires d'États étrangers.

De nombreux citoyens sont venus à la réunion avec leurs proches pour fêter Noël et le Nouvel an. Leur nombre augmente constamment. Nombre d'entre eux ont décidé de rester chez eux et ne retourneront pas dans des pays étrangers.

Les Syriens eux-mêmes voient que la restauration du pays est en cours et souhaitent contribuer à la revitalisation de leur pays d'origine. Les citoyens sont parfois justement indignés des mensonges sincères sur la situation en Syrie, avec laquelle ils sont traités à l'étranger tous les jours.

Et nous ne sommes pas fatigués d'en parler sur toutes les plates-formes internationales et nous le ferons jusqu'à ce que nos partenaires occidentaux viennent voir par eux-mêmes le travail de grande envergure lancé pour créer toutes les conditions nécessaires au retour en Syrie.

Les activités des quartiers généraux de coordination interministériels dans ce domaine donnent déjà des résultats positifs. L'Arménie, la Chine, la Pologne, le Japon et d'autres pays ont rejoint l'assistance économique à la Syrie. En janvier, nous attendons à Damas des représentants de la Norvège pour évaluer l’ampleur des travaux à venir sur la création de conditions favorables pour le retour des citoyens syriens.

Depuis le début de l'année, diverses régions du pays ont été réparées:

4 792 immeubles résidentiels,

270 institutions médicales,

1 468 établissements d'enseignement,

290 installations d'approvisionnement en eau,

280 boulangeries,

1 033 sous-stations électriques,

14 248 entreprises industrielles.

Ainsi, la dynamique positive dans le processus de restauration des installations et infrastructures sociales de la République arabe syrienne demeure.

Nous espérons que les accusations sans fondement des Occidentaux concernant les conditions insuffisantes pour le retour des réfugiés dans leur pays d’origine cesseront.

On ne peut pas s'empêcher d'aborder le sujet déjà douloureux du camp "Rukban". La situation catastrophique des résidents du camp tracasse tous ceux qui pensent de manière sensée et comprennent que les citoyens syriens qui sont illégalement détenus sont privés de la possibilité de célébrer le Nouvel an chez eux dans des conditions décentes et dans le cercle familial.

L'administration du président américain a annoncé le retrait rapide des troupes américaines. Nous espérons que cela se produira rapidement et que les territoires occupés illégalement, principalement autour d’Al-Tanf, seront enfin sous le contrôle des autorités syriennes légitimes.

L'attention est attirée sur l'activité avec laquelle les représentants des Nations Unies ont récemment initié la mise en œuvre des problèmes humanitaires en Syrie. Il s'agit en particulier d'une aide humanitaire transfrontière. Et nous nous félicitons de ces nobles aspirations, mais insistons en même temps sur une transparence totale lors de sa livraison et de sa distribution directement sur le terrain. Tout doit être fait devant les caméras et diffusé à la télévision avec une sécurité appropriée. Cela permettra d’exclure la possibilité de pillage de cargaisons humanitaires par les militants de groupes armés illégaux et par des personnes qui n'ont pas n'a pas les mains nettes.

Chers camarades! À la veille du Nouvel an, le Ministère de la Défense de la Fédération de Russie, les gouvernements de Moscou, des oblasts de Toula et de Kalouga,  la communauté "Fraternité de Combat", l'organisation à but non lucratif "Mission humanitaire de Russie", le mouvement militaire et patriotique russe "Younarmia" et de nombreux autres organisations ont envoyé un grand nombre d'aide humanitaire et cadeaux de Noël aux militaires de la base aérienne russe, aux citoyens de la République arabe syrienne et, surtout, aux enfants.

Rapport du représentant du Ministère russe des Affaires étrangères, Igor Tsarikov

L'année de 2018 en Syrie a été marquée par de sérieux progrès dans les efforts visant à éliminer définitivement la présence terroriste sur le sol syrien, à réduire encore le niveau de violence, à progresser vers un règlement politique, à commencer la reconstruction sociale et économique du pays, à retourner massivement vers les lieux de résidence permanente des réfugiés et des personnes déplacées.

Dans les zones libérées des terroristes, une vie pacifique s’améliore progressivement. Les travaux pour restaurer l'économie détruite prennent le rythme. Une attention particulière est accordée à la création de conditions propices au retour sûr et volontaire et non discriminatoire des réfugiés et des personnes déplacées dans leur propre pays. Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, 82% des Syriens souhaitent aujourd'hui rentrer chez eux. Presque chaque jour, plus de mille réfugiés arrivent du Liban et de la Jordanie. Le nombre total de retours depuis le lancement de l'initiative russe en juillet de cette année a dépassé 70 000 personnes.

La Russie continue de travailler à l’idée de convoquer une conférence internationale sur les réfugiés syriens avec une agence spéciale spécialisée de l’ONU - le Haut Commissariat pour les réfugiés et des membres intéressés de la communauté internationale.

La situation dans le camp de personnes déplacées "Rukban", situé dans la zone "exclusive" de 55 kilomètres créée unilatéralement par les Etats-Unis autour de sa base militaire, Al-Tanf, suscite de vives préoccupations. Dans différents formats, des consultations intensives ont lieu sur la question de l'assistance humanitaire aux habitants de ce camp, dont l'accès est fermé pour Damas par des américains officiels. Comme on le sait, il y aurait, selon diverses estimations, jusqu'à 50 000 personnes. Les conditions de vie à "Rukban" sont extrêmement difficiles, sa population est actuellement prise en otage par les groupes armés illégaux opérant dans la région, y compris ceux associés à l'EI.

Actuellement, l'ONU envisage de tenir  un autre convoi humanitaire à "Rukban" en décembre. Pour notre part, nous constatons la forte demande d'une telle action dans le but de sauver la population de la catastrophe humanitaire qui approche avec l'arrivée de l'hiver. Dans le même temps, nous soutenons le souhait des travailleurs humanitaires des Nations Unies de remédier aux manquements constatés lors du premier convoi en novembre. À ce moment-là, une grande partie de la cargaison par la faute de la partie américaine n'a pas atteint les destinataires, et a été attribuée par les militants. Ceci émascule le sens humanitaire élevé de l'aide de l'ONU.

Nous pensons que les États-Unis, qui occupent en réalité le territoire de la Syrie, où se trouvent le camp "Rukban", et sont donc responsables de tout ce qui se passe dans cette région, devraient fournir à l'ONU, au Comité international de la Croix-Rouge et à la Société du Croissant-Rouge syrien toutes les ressources nécessaires, des garanties de sécurité et la possibilité d'une livraison ciblée des marchandises, y compris l'accès à ses points de distribution.

Le 19 décembre, le président américain Donald Trump a annoncé le retrait imminent des forces terrestres américaines de la Syrie. Nous avons souligné à plusieurs reprises que la présence armée illégitime des États-Unis en Syrie constituait un obstacle à un règlement dans ce pays. En même temps, nous ne connaissons pas encore les raisons de cette décision et ses paramètres, ni les projets futurs des Américains.

Le retour de la Syrie à la Ligue des États arabes est un élément important du règlement politique en Syrie. Une étape importante dans ce processus a été la visite à Damas du président de la République du Soudan, Omar Bashir, le 16 décembre, et sa rencontre avec le président syrien Bachar Al-Assad. Pour notre part, nous nous félicitons de la première visite du chef de l’État arabe à Damas après la suspension de l’adhésion de la Syrie à la Ligue des États arabes en novembre 2011, et nous espérons que ses résultats contribueront à rétablir pleinement les relations arabes avec la République arabe syrienne et sa participation à la Ligue. Nous supposons que le retour de la Syrie dans la "famille arabe" apporterait également un soutien substantiel au processus de règlement syrien, conformément aux principes fondamentaux du droit international et aux dispositions de la Charte des Nations Unies.

L'une des étapes clés d'un règlement politique en Syrie est le processus de création et de lancement des travaux du Comité constitutionnel à Genève conformément aux décisions adoptées par le Congrès du dialogue national syrien à Sotchi et à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies. À l’heure actuelle, grâce aux efforts des garants du processus d’Astana, il est parvenu au bout du chemin. Le 18 décembre à Genève, les ministres des Affaires étrangères de la Russie, de l'Iran et de la Turquie ont présenté les résultats positifs de leurs consultations sur la formation du Comité constitutionnel à l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Syrie, Staffan de Mistura. La déclaration tripartite adoptée après les contacts à Genève des ministres des affaires étrangères des pays garants du processus d'Astana a confirmé leur détermination à faciliter le démarrage des travaux de la Commission constitutionnelle. Nous espérons que le Comité pourra se réunir à Genève au début de l’année prochaine.

Pour terminer, je voudrais souhaiter à nos collègues syriens, au cours de la prochaine année, de ne pas ralentir les progrès accomplis dans la construction d’une vie paisible dans le pays. Et bien-être et prospérité pour le peuple syrien. .

Rapport du chef adjoint d’état-major de coordination interministériels en Syrie, Muteza Kattana

Le gouvernement fait un travail important pour faciliter le retour des réfugiés syriens qui ont été forcés de quitter le pays à cause des combats.

En 2018, plus de 56 milliards de livres syriennes ont été alloués à la restauration des infrastructures détruites. Les fonds ont été utilisés efficacement pour la construction de réseaux électriques, des conduites d'eau, des égouts, des communications, ainsi que pour la reconstruction d'écoles, d'hôpitaux, de centres de santé, de boulangeries, de minoteries, de greniers, de bâtiments gouvernementaux, de routes, de trottoirs et de l'éclairage public.

Afin de garantir l'emploi des citoyens qui vivent déjà en Syrie et y reviennent, le gouvernement syrien continue de maintenir des conditions favorables dans les villes et les zones industrielles afin d'attirer les investissements locaux et étrangers.

Dans trois centres industriels - Adra, Hassia, Sheikh Nadjar, il y a 2 122 entreprises industrielles où la production a déjà été lancée. 3 279 autres entreprises sont en phase finale de construction. Au total, ces institutions fourniront 136 061 emplois.

En outre, 116 zones industrielles et artisanales ont été financées par l'État pour un montant de 11.307 milliards de livres syriennes.

La superficie occupée par eux atteint 6 031 hectares, et le nombre de sites pour ceux qui souhaitent investir est de 45 358, ce qui créera 206 870 emplois.

Rapport du représentant du ministère des affaires étrangères de la République arabe syrienne, Abdulmunem Anan

Le peuple syrien célèbre Noël et le Nouvel an. Il vit de la victoire sur le terrorisme et le retour de la paix sur la plupart du territoire syrien. Tout cela est réalisé avec l'aide et le soutien de nos amis, principalement de la Fédération de Russie.

L'année écoulée est celle de la sortie de crise: sociale, politique et militaire. Le peuple syrien tout entier était uni sous la direction éclairée, ce qui ne permettait pas aux États-Unis, à leurs suppôts arabes et étrangers de diviser le peuple syrien, de diviser le territoire syrien et de réduire son rôle au Moyen-Orient.

Le ministère des affaires étrangères par l’intermédiaire de diplomates en poste à l’étranger résout activement tous les problèmes liés à la délivrance de documents d’identité, de certificats de naissance, y compris d’enfants nés dans d’autres États, afin de donner à chacun la possibilité de retourner dans son pays.

En outre, conformément aux décrets du président de la République arabe syrienne, des travaux sont en cours pour la réconciliation nationale.

Rapport du gouverneur de la province al-Quneitra de la République arabe syrienne Hammam Al-Dibbiyat

La province al-Quneitra est riche en ressources et dispose des conditions nécessaires pour investir dans l'industrie. Sur cette base, nous développons avec des entrepreneurs et des industriels sur son territoire une zone industrielle dans la région Al-Khalas, d’une superficie de 100 hectares.

Actuellement, la demande a augmenté et il est nécessaire d'étendre la zone industrielle de 40 hectares supplémentaires, pour atteindre 140 hectares au total. Les sites industriels sont déjà occupés à 65% et l'artisanat à 100%.

En outre, il est prévu d'ouvrir prochainement une usine de production de produits laitiers, après que l'organisation de l'industrie alimentaire a attribué 4 hectares de terres dans la région Al-Khalas. Des zones artisanales sont créées dans les villes Khan-Arnab et Al-Hamediya. Nous invitons tous les entrepreneurs et industriels à se rendre dans la province al-Quneitra pour se familiariser avec ses ressources et mettre en œuvre leurs projets sur son territoire.

Il convient de noter que pour relancer le processus de réconciliation nationale, des comités ont été mis en place afin de réglementer le statut juridique des résidents des villes libérées. La délivrance des documents nécessaires est en cours. 6156 résidents de la province ont déjà réglé leur statut.

En outre, en collaboration avec le département de l'état civil de la province, des travaux sont en cours pour résoudre les problèmes posés par l'enregistrement d'actes de l'état civil.

Rapport du chef du Centre russe pour la conciliation des parties belligérants et le contrôle du déplacement des réfugiés, lieutenant-général Sergueï Solomatine

Les points de contrôle des réfugiés ont continué de fonctionner normalement.

Au cours du dernier mois, 7 420 réfugiés sont rentrés du Liban par les points de contrôle "Jaydeet Yabus" et "Tell Kalah";

16 713 personnes ont quitté le territoire jordanien par le point de contrôle "Nasib".

9 770 syriens ont retourné aux lieus de résidence:

dans la Ghouta orientale  - 744.

5 060 personnes sont rentrés à leurs lieus de résidence dans les provinces Deir ez-Zor et Damas par le point de contrôle "al-Salhiyah".

3 966 personnes sont revenues de la zone de désescalade d'Idlib par le point de contrôle "Abou Douhour".

Pendant un mois, la partie russe a organisé et mené 18 actions humanitaires. Les citoyens syriens ont reçu 8 750 ensembles alimentaires d’un poids total de 37.45 tonnes.

À la veille du Nouvel an, au cours des actions humanitaires, des militaires russes ont distribué des cadeaux de Noël aux enfants syriens.

De telles actions humanitaires étaient prévues jusqu'au 31 décembre 2018 pour créer une atmosphère de fête parmi les citoyens syriens rentrés.

Au total, on a conduit 2 023 actions humanitaires. Le poids total de l’aide humanitaire livrée est 3 180.5 tonnes. 

En un mois, 2 796 personnes ont reçu l'aide médicale.

Au total, les médecins militaires russes ont fourni des soins médicaux à 102 580 résidents du pays.

Rapport du Chef du Centre national de direction de la défense de la Fédération de Russie, colonel-général, Mikhail Mizintsev

Chers camarades!

Les fêtes du Nouvel an réveillent toujours dans nos cœurs les pulsions les plus belles et les plus nobles, les espoirs de voir se réaliser les désirs les plus chers.

La Syrie a besoin de la paix, de la possibilité de travailler avec tout son dévouement au profit de ce beau pays, de son développement et de sa prospérité.

Je souhaite à tous les membres des quartiers généraux de coordination russes et syriens pour la nouvelle année 2019 d'assurer le retour volontaire, sûr et digne des Syriens chez eux, ainsi que le rétablissement rapide d'une vie paisible dans toute la République arabe syrienne!

Merci pour le travail! .

1 2 3 4 5
-Not voted-
Estimer l’information sur cette page
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node1 isCompatibilityMode=false