Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Opération en Syrie  < Actualités  < En détail

16.11.2018 (15:59)

Comité de coordination pour le retour des réfugiés syriens se réunit à Moscou

On organise la réunion du Comité de coordination pour le retour des réfugiés syriens. Aujourd'hui, Genève participe à la réunion.

En ce qui concerne la situation générale, concernant le retour des réfugiés en Syrie, le processus est devenu plus dynamique. Maintenant, il y a un mouvement actif de citoyens syriens de Jordanie (par le point de contrôle Nasib)

À ce jour, plus de 1 518 451 citoyens syriens sont rentrés chez eux, dont plus de 1 249 484 personnes déplacées à l'intérieur de leur pays et plus de 268 967 réfugiés - de l'étranger.

Au cours de la semaine écoulée, 7620 citoyens syriens sont retournés dans leurs lieux de résidence, dont 5979 personnes de l'étranger et 1641 habitants de différentes régions du pays.

Le processus de restauration des installations et infrastructures sociales en Syrie se développe.

Au cours de la semaine écoulée, on a réparé :

123 immeubles résidentiels,

2 hôpitaux,

une école maternelle,

une installation d'approvisionnement en eau,

4 boulangeries,

3 sous-stations électriques.

Dans 322 villes, les travaux de restauration se poursuivent. On reconstruit :

 202 écoles,

181 écoles maternelles,

177 boulangeries,

207 stations de pompage,

180 sous-stations électriques,

173 hôpitaux,

2030 bâtiments résidentiels et 90 édifices religieux.

Ces chiffres indiquent les progrès de la restauration de la vie civile en Syrie, contrôlée par l'autorité légitime. Le gouvernement actuel accélère la création de conditions de vie pour la population.

L’aide de l'étranger augmente progressivement. Récemment à l'initiative de la partie norvégienne, une réunion s'est tenue à Moscou entre des responsables des ministères des Affaires étrangères et de la Défense de la Fédération de Russie et des partenaires norvégiens, souhaitant participer à la fourniture d'une assistance humanitaire en Syrie. Ils ont confirmé leur volonté d'assister le gouvernement syrien dans la reconstruction d'écoles, d'hôpitaux et d'installations d'approvisionnement en eau. Nous espérons que, dans un proche avenir, d'autres pays européens soutiendront également le noble mouvement des Norvégiens.

Les organisations humanitaires internationales sont également actives. Malgré les difficultés, une action humanitaire a été organisée au camp de réfugiés Rukban au début novembre.

Grâce aux efforts conjoints du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes et du contrôle du déplacement des réfugiés, ainsi qu'au siège de la coordination interdépartementale syrienne, avec la participation directe et la coordination des structures compétentes des Nations Unies, il a été possible de conclure des accords avec la partie américaine.

Nous espérons que le rôle des organisations humanitaires internationales dans la fourniture d'assistance et de soutien aux réfugiés syriens, ainsi qu'aux personnes déplacées dans leur propre pays, se développe.

Rapport du représentant du Ministère russe des Affaires étrangères, B.A. Alyakbarov.

Les institutions et missions diplomatiques russes continuent de prendre des mesures pour mobiliser les efforts internationaux, visant à faciliter le retour des réfugiés syriens dans leurs lieux de résidence.

Les préparatifs de la Conférence internationale sur les réfugiés se poursuivent. Les efforts visant à établir un dialogue inter-syrien et à préparer la formation du Comité constitutionnel syrien se poursuivent.

On a activé le travail avec les organisations internationales sur leur participation à la Conférence internationale sur les réfugiés.

Rapport de Mutheza Cattan

Le gouvernement syrien, et en particulier le ministère de l'Administration municipale et de l'Ecologie, accorde une attention croissante au développement économique local sous divers aspects, concentrant ses efforts principaux sur le développement des villes et des régions industrielles.

Les zones industrielles ont réussi à attirer des investisseurs locaux, arabes et étrangers.

Actuellement, 236 projets d’investissements étrangers sont mis en œuvre dans des zones industrielles par des pays tels que: Russie - Allemagne - Canada - Inde - Chine - Indonésie - Hong Kong - Corée - Royaume-Uni - Qatar - Oman - Chypre - Australie - Koweït - Égypte - Iran - Liban - Algérie - Irak - Émirats arabes unis - Jordanie - Arabie Saoudite - Turquie - Bahreïn avec un capital de 75 milliards de livres syriennes.

Les zones industrielles ont joué un rôle important dans la création d'emplois pour les réfugiés dans les zones à haut risque. De plus, des abris temporaires pour les réfugiés ont été créés dans ces zones. Dans ces centres, ils disposent de tous les services nécessaires (école - hôpital).

Rapport de Jacer Rabboue

Le ministère de l'Économie et du Commerce extérieur s'emploie à créer un environnement commercial, propice à la création d'emplois pour les réfugiés. L’une des tâches principales est de fournir les sources de revenus nécessaires pour stabiliser leur vie.

Rapport du représentant du Gouverneur de la province Alep, M. Abdunaser Al-Amiri

Alep est la capitale économique de Syrie et le principal objectif des militants était la destruction de l'économie et des entreprises, l'exportation d'équipements de production, la destruction des marchés commerciaux et des institutions culturelles.

Cependant, grâce à l’armée, au soutien de nos amis, à l'esprit du peuple d'Alep et au sage commandement du président syrien Bashar Assad, ils n’ont pas réalisé leurs projets.

Trois millions de mètres cubes de débris ont été nettoyés et environ 5 700 véhicules endommagés de différentes parties de la ville ont été nettoyés, l'éclairage a été restauré dans 47 places, intersections et tunnels.

Le gouvernement soutient constamment le secteur industriel afin de fournir tout le nécessaire pour la restauration d'Alep en tant que capitale économique de la Syrie.

Environ 525 entreprises de la zone industrielle Al-Sheikh Najar fonctionnent actuellement. 496 sites pour la construction de nouvelles installations ont été identifiés.

La reconstruction de 16 routes à l'intérieur de la ville et dans des zones rurales est terminée.

Dans le domaine de l'éducation on a fait beaucoup de travail. 130 écoles dans les zones libérées de la ville et 340 écoles dans l'est de la province ont été restaurées et relancées. Le nombre d’écoles actives à l’heure actuelle est 1349.

Dans les soins de santé. La réhabilitation de 20 centres de santé dans la ville et à la campagne est toujours en cours.

Dans le domaine des ressources en eau. 42 projets de restauration de réseaux d'égouts ont déjà été achevés et 3 autres projets sont en cours.

Rapport du chef du Centre russe pour la conciliation des parties belligérants et le contrôle du déplacement des réfugiés, lieutenant-général Vladimir Savtchenko

En 24 heures, 1233 personnes sont rentrées en République arabe syrienne depuis le territoire d'États étrangers, y compris:

108 réfugiés du Liban par les points de contrôle Jadeet-Yabus et Tell-Kalah.

1125 personnes ont quitté le territoire jordanien par le point de contrôle Nasib.

284 Syriens ont retourné aux lieus de résidence:

dans la Ghouta orientale  - 28.

256 personnes ont regagné leur lieu de résidence dans les provinces de Deir ez-Zor et Damas par le point de contrôle "al-Salhiyah".

En 24 heures, la partie russe a organisé et mené une action humanitaire à Al-Gasbiyah (province Homs) et deux événements caritatifs à Ein Tarma (province Reef-Damas) et Sirian-Kadim (province Alep).

Au total, on a conduit 1 993 actions humanitaires. Le poids total de l’aide humanitaire livrée est 3 122.26 tonnes. 

Dans la ville al-Salhiyah de la province Deir-ez-Zor, les médecins ont rendu l'aide médicale aux 50 personnes.

Au total, les médecins militaires russes ont fourni des soins médicaux à 97 421 résidents du pays.

Au cours de la période écoulée, les points de contrôle des réfugiés ont continué de fonctionner normalement.

Rapport du représentant du Ministère de l'éducation et de la science Anisimova A.V.

Du 16 au 19 octobre de cette année dans les plus grandes villes de Syrie, la délégation russe a organisé une exposition-présentation des principales universités russes "L'éducation en Russie - le début d'un avenir prospère". Au cours de la visite, la délégation s'est entretenue avec le ministre de l'Enseignement supérieur de la République arabe syrienne, Atef Naddaf.

Les candidats syriens ont manifesté un vif intérêt pour les universités russes dans de nombreux domaines, en particulier dans les domaines de l'ingénierie et de la médecine, dans l'étude de la langue et de la littérature russes.

Au total, 543 citoyens syriens ont été envoyés dans des établissements d’enseignement de la Fédération de Russie au cours de la présente année universitaire.

Rapport du représentant officiel du Ministère de la Défense de la Russie dans les groupes cibles du cessez-le-feu et de l'aide humanitaire Youri Tarasov.

À Genève, dans le cadre du Groupe international de soutien à la Syrie, composé de représentants de 23 États et de quatre organisations internationales, des réunions hebdomadaires des groupes de travail sur le cessez-le-feu et l'assistance humanitaire se déroulent.

Au cours des réunions, des questions liées à la mise en œuvre de la cessation des hostilités et à la fourniture d'une assistance à la population syrienne sont abordées.

Aujourd'hui, l'un des problèmes les plus pressants est la situation dans le camp de réfugiés "Rukban," qui se trouve dans une situation humanitaire extrêmement difficile.

Il faut noter que le nombre total de personnes temporairement déplacées dans ce pays est d’environ 50 000 personnes, dont environ 6 000 sont des combattants du groupe "Magavir Es-Saura" qui est sous contrôle américain.

Le manque d'installations médicales certifiées et de personnel qualifié dans le camp a conduit à une situation sanitaire catastrophique. Les soins médicaux gratuits ne sont fournis que dans un dispensaire des Nations Unies en Jordanie.

À titre d'exemple, la distribution de l'aide humanitaire fournie au camp par le convoi de l'ONU au début du mois de novembre. 10075 familles ont prétendu le recevoir.

Lors de l'observation de la situation par l'ONU, il a été constaté qu'une partie de la cargaison humanitaire avait été saisie par des groupes armés illégaux qui contrôlaient le camp et ne parvenaient pas jusqu'aux personnes dans le besoin.

Un autre aspect négatif de la vie dans le camp est l'incapacité de l'administration locale à assurer la sécurité personnelle des réfugiés.

Au total, à "Rukban", il n'y a que quatre écoles d'enseignement primaire, dans lesquelles des volontaires de réfugiés travaillent sans salaire ni manuels.

La responsabilité de l'anarchie créée avec les réfugiés à "Rukban" incombe aux États-Unis. Elles occupent illégalement la région et utilisent les problèmes humanitaires du camp de réfugiés pour légitimer sa présence militaire dans le sud de la Syrie. On estime que l'élimination de la zone de 55 kilomètres autour de At-Tanf par la parties américaine entraînera la fermeture du camp "Rukban".

Les représentants russes des groupes de travail sur le cessez-le-feu et l'assistance humanitaire sont prêts à aider les organisations internationales à résoudre la catastrophe humanitaire dans le camp "Rukban" et à évacuer tous ceux qui le souhaitent.

Ajout du représentant du Ministère de la Santé de la Russie, Grabchak S.A.

Des représentants de l’Organisation mondiale de la santé signalent de graves problèmes de fourniture de services médicaux dans le camp "Rukban". Il n'y a pas de médecins qualifiés.

Rapport du représentant du Ministère russe des Affaires étrangères, Alyakbarov B.A.

Selon des informations reçues de diverses sources par l'intermédiaire du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, nous confirmons que la situation dans les régions que les autorités syriennes ne peuvent pas contrôler aujourd'hui, ou plutôt qu'elles ont été illégalement saisies, est critique.

La situation dans le camp de réfugiés "Rukban", situé dans la zone de sécurité de 55 km de la base militaire américaine à At-Tanf, dans le territoire occupé de la Syrie, est particulièrement préoccupante. Les résidents du camp continuent de survivre dans les conditions les plus difficiles et les plus inhumaines. La situation humanitaire est en réalité catastrophique et nécessite un changement fondamental.

Rapport du colonel-général M. Mintintsev

Une telle situation dans laquelle se trouvaient les habitants du camp rappelle les camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale, qui semblaient avoir disparu depuis longtemps. Comment est-ce devenu possible dans le monde moderne? C'est le premier point.

Le second point: Pourquoi, dans ces conditions, la communauté mondiale, qui s’intéresse tant aux droits de l’homme, continue de garder le silence sur la catastrophe humanitaire des habitants du camp "Rukban"? Qui, en fait, sont retenus en otage!

Le troisième point: Pourquoi, alors, les structures officielles des Nations Unies chargées de fournir une assistance complète aux réfugiés ne sont-elles pas actives et persistantes dans la résolution des problèmes humanitaires mondiaux liés à la terrible situation des citoyens syriens dans le camp "Rukban"?

Pourquoi, finalement, les médias ne sont pas admis au camp? Et il y a une explication. Il y a vraiment quelque chose à cacher.

Dans le même temps, la seule justification de sa présence sur le territoire syrien de la partie américaine est la nécessité de combattre les groupes de "l'État islamique" opérant dans la région. Mais dans le sud de la Syrie, ils ne sont plus là-bas!
Donc, dans quel but ils y se trouvent?

Nous appelons les États-Unis à mettre immédiatement un terme à l'occupation illégale de la zone de 55 kilomètres autour d'At-Tanf, territoire souverain de la République arabe syrienne. Cela conduira automatiquement à la résolution du problème de "Rukban" et au retour des résidents chez eux.

1 2 3 4 5
-Not voted-
Estimer l’information sur cette page
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node1 isCompatibilityMode=false